Non, je le veux.

IMG_5403

                     Crédit photo: Eric McCarty

 

C’est lundi soir et je soupe tranquille avec ma copine. On mange, on boit, on jase et… Coup de théâtre! Le gars assis à la table d’à côté se lève et sort une bague de sa poche de pantalon. Ah le con! Un lundi soir? Ma blonde a les yeux pleins d’eau et aime beaucoup trop avoir la chance d’assister à ce beau moment d’amour.  De mon côté, je songe vraiment à prendre mon repas take out et partir en courant.  Monsieur profite du fait que madame soit partie au petit coin pour préparer sa grande demande. Un fin renard. La serveuse apporte les roses qu’il lui avait préalablement confiées et un photographe sort de nulle part. Gros set up. Notre jeune amoureux semble nerveux. Je dirais même crissement nerveux.  Il sue sa vie. Ok oui, c’est cute. Mais ce qui est bizarre, c’est que 15 minutes auparavant, il jasait avec sa « future épouse » qu’il aimerait emménager chez elle et elle de lui répondre en riant : « On verra en juillet. » et une mini chicane s’en est suivie. (Oui, je l’avoue. J’aime bien écouter les discussions des autres et les juger par pur plaisir.) Un petit conseil de voisin de table mon Casanova; Cancelle ton projet de mariage, mets-ça sur hold et range ta bague. Ce n’est ni la place, ni le moment.

Bref, il sue sa vie, me regarde et me dit : «Je suis tellement nerveux là. J’espère qu’elle va me dire oui.» Et moi de lui lever mon verre en guise de « lâche pas mon gars ça va bien aller ». Tsé avec mon sourire démoniaque et ma tête qui fait un signe de  « non fait pas ça tu vas te planter ». Il me semble que c’est évident. Si tu as le moindre doute que ta blonde va te répondre non, il manque un petit quelque chose à ton couple.

Il attend, j’attends, ma blonde attend, tout le restaurant attend. Les filles présentes sont beaucoup trop émotives et les gars souhaitent tous qu’il se plante. C’est long. Très long. C’est clairement un caca qu’elle en train de faire. « Comment il t’a demandé en mariage toi? Es-tu bien assise? Écoute-ça. Je revenais de chier ma vie et paf, veux-tu m’épouser? » . Tout le monde rêve de se faire demander en mariage après un gros étron voyons.  Le moment tant attendu arrive enfin. Elle revient finalement des toilettes et lui, droit comme une barre, la regarde avec les yeux de l’amour et les aisselles en sueur. Plus elle s’approche, plus elle le regarde avec mépris. Un genre de regard « Qu’est-ce que tu fous debout avec un bouquet de roses et une bague dans les mains?  Tu me niaises-tu? Ça fait juste trois mois qu’on se connait pis on est au St-Hubert ciboire! »  Pour vrai, la face de la fille vaut un million de dollars. Je vous confirme que l’amour rend aveugle parce que lui ne semble s’apercevoir de rien du tout. Je savoure le moment.  La face de marde de notre épouse en devenir a mis un énorme frette dans tout le restaurant. Il a même fallu que je fasse réchauffer mon poulet. Souris un peu, tu es son choix du chef. Après un gros 30 secondes d’attente désespérée, elle lui répond enfin un oui assez timide suivi d’un bec sur la joue. J’étais certain qu’elle dirait non. Déception. J’entends le cœur de ma blonde fracasser tellement elle a pitié de lui.  Tout le monde dans la salle à manger se regarde et fait une face de « elle lui a dit oui afin qu’il ne perde pas la face en public. » C’est plate à dire, mais d’après moi il est flushé une fois rendu à la maison.

« Elle a dit oui! »  Le restaurant en entier se met à applaudir. Pour être franc, cet applaudissement ne fait clairement pas parti de mon top 3 des plus beaux applaudissements que j’ai entendus dans ma vie. Peut-être parce qu’on n’y croyait pas vraiment… Le couple s’assoit et les murmures commencent. Nos « futurs mariés » ne semblent pas être du tout dans le même état d’esprit. Lui est littéralement aux anges et elle, semble plutôt vouloir quitter l’aventure et se saouler la yeule. Tout le monde la regarde « discrètement ». (Discrètement genre retourne-toi pas tout de suite, mais faut que tu vois ça.) Elle se force de sourire et mange sa salade de chou avec appétit. Elle est du genre crémeuse et lui traditionnelle. Déjà là, tu sais que ça part sur des mauvaises bases. Wake up! Sur un élan de passion et de folie, notre  « futur marié » commande un demi-litre de vin blanc. Il la gâte. On ne vit pas un beau moment de même deux fois dans une vie! Vaut mieux en profiter tsé! Et là, malgré le désaccord le plus total de ma copine, je ne peux pas résister à la tentation. Je frappe doucement sur mon verre à l’aide d’un couteau pour que les « futurs mariés » s’embrassent. (Ahhhh cette bonne vieille tradition.) Dès le deuxième coup de couteau, elle se tourne vers moi et me fusille du regard. Le regard, Maurice Richard! Je suis assez fier de ma shot. Le couple s’embrasse et ce qui devait arriver, arriva. J’avais tout planifié dans ma tête. Un Michel et une Monique un peu pompettes tripent beaucoup trop et abusent de cette fabuleuse tradition. D’après mes calculs, ils tapent environ à tous les deux minutes depuis 30 minutes sur leur verre respectif en criant « Un bisou! Un bisou! » C’est magique. Ça pue l’amour à plein nez.  Le point positif de cette soirée, c’est que notre jeune amoureux n’a pas mis la barre bien haute pour les hommes présents. Merci voisin.

*Oui, je ris de ce magnifique moment de malaise, mais je dois souligner les couilles énormes que possède cet homme. Il a mis son cœur, sa poitrine et sa cuisse sur la table afin de lui crier son amour. Toute cette préparation  et déclaration lui ont sûrement demandé tout son petit change, mais il l’a fait. Ce n’était pas parfait, c’était maladroit, mais il a joué le tout pour le tout. Je lui lève mon chapeau. J’espère sincèrement que je me suis trompé et qu’une fois arrivés à la maison, ils ont fait l’amour comme des poulets sauvages tout en dégustant leur restant de vin blanc.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s